La revue Médecine et Philosophie se place volontairement dans une politique d’Open Access, dans la lignée du Plan National pour la Science Ouverte, qu’elle tient à suivre du mieux qu’elle peut (http://cache.media.enseignementsup-recherche.gouv.fr/file/Actus/67/2/PLAN_NATIONAL_SCIENCE_OUVERTE_978672.pdf).

Notamment, la qualification rendue par le DOAJ est un gage de qualité de la revue (https://doaj.org/publishers).

La revue suit également les critères d’exemplarité du Comité de Pilotage de la science ouverte, décrits en 2019 (https://www.ouvrirlascience.fr/criteres-dexemplarite-financements-fonds-national-science-ouverte/). Ces critères se déclinent en termes :

  • de gouvernance : instances éditoriales, lignes éditoriale et contenu scientifique transparents développant une forte volonté d’intégrité scientifique (par ex. : utilisation d’un logiciel de plagiat) ;
  • de cadre légal : conservation par l’auteur de tous ses droits ;
  • d’éthique : stratégie de transparence et respect des principes éthiques de publication (https://publicationethics.org/guidance/Guidelines) ;
  • de modèle économique : flux éditorial et scientifique entièrement gratuit, d’un bout à l’autre de la chaîne associés à des publications en accès ouvert, immédiat et intégral ;
  • de viabilité, de réplicabilité et d’interopérabilité : avec l’absence de tout Digital Rights Management (DRM), métadonnées structurées (xml, LaTeX, HTML), sauvegarde et accessibilité pérenne des contenus via l’utilisation d’OJS (Open Journal System).

En particulier, la revue cherche à respecter les principes principes FAIR, pour « Facile à trouver, Accessible, Interopérable, Réutilisable ».

Sur le fond, la revue se veut démocratiser l’accès au savoir par une diffusion libre et la plus large possible de ses données, et sa ligne éditoriale en dit long : celle-ci répond exactement au projet Science Ouverte en favorisant le décloisonnement du savoir médical et de sciences humaines par une approche transdisciplinaire, tout en gardant une forte intégrité scientifique.

Elle tend ainsi à transformer les pratiques par une ouverture dans sur la forme (généralisation des données libres) que sur le fond (ouvertures multidisciplinaire)

La Revue Médecine et Philosophie est plus qu’une plate-forme d’échanges inédite et interactive : elle est un atelier de création dans lequel les interstices de la science se rejoignent.

Forte de sa ligne éditoriale ouverte à tout sujet médical, la revue sait évoluer au fil des réflexions vers des régions qui enrichissent la philosophie comme la médecine elle-même.

Découvrez en les articles les plus marquants.